Voilà ce qu' Erckmann-Chatrian écrit en 1880 à propos de notre établissement dans Le Grand-Père Lebigre. Un établissement qu'il surnomme tantôt "Collège de Ste-Suzanne", tantôt "Ma captivité de Babylone" ! Cette oeuvre se trouve, comme toutes les autres, en bonne place dans notre Centre de Documentation et d'Information (CDI) même si par ailleurs nous n'avons plus depuis bien longtemps ni maître de danse ni maître d'escrime ...
Chatrian voit le jour à Grand Soldat, annexe d'Abreschviller, le 18 décembre 1826. Erckmann naît à Phalsbourg, deux jours avant la Saint-Emile, le 20 mai 1822 : il est élève au Collège de Phalsbourg jusqu'aux grandes vacances de 1841. Cette année-là il passe son baccalauréat à Nancy. Au printemps 1847 il rencontre pour la première fois le maître d’études Charles Louis Gratien Alexandre Chatrian au premier étage de notre Internat actuel, en face de la double flamme métallique érigée en souvenir de cet événement. Durant quarante ans la collaboration littéraire des deux amis se fait avec un succès grandissant. Alexandre meurt le 3 septembre 1890 ; Emile à 8 heures du matin le 14 mars 1899. Quarante-trois élèves des 5èmes 2 et 4, accompagnés de quatre professeurs, leur rendent hommage au cours d'un émouvant pèlerinage sur leurs tombes respectives de Lunéville et de Villemomble les 12 et 13 mai 1997.

 

"Il ne faut pas laisser le silence avoir le dernier mot" écrit, dans , Gaston-Paul Effa, qui fut un professeur de philosophie de notre Lycée mais aussi un écrivain lauréat en 1998 du Prix Erckmann-Chatrian. Alors installez-vous confortablement. Laissez-vous emporter par le tourbillon épique et poétique des récits enchanteurs de tous ces Lorrains, véritables citoyens du monde.
Dans votre vie, avec une sagesse à l'image de celle d'Emile et d'Alexandre, n'oubliez jamais plus "d'attacher votre char à une étoile".

 

 

Gérard Ruppert

 


l En savoir plus

Emile Erckmann sur Wikipédia

Alexandre Chatrian sur Wikipédia

http://www.erckmann-chatrian.eu (leurs oeuvres, biographies, adaptations, ...)